Malaisie

Le Tand'aimer le Monde

Une lune de miel en tandem autour du monde...

Samedi 1er Mars 2014 : Kuala Lumpur !

Bien des coups de pédales ont déroulés sous nos mollets depuis notre dernier article, et que de péripéties aussi ! Nous sommes désormais à Kuala Lumpur, capitale de la Malaisie.

Nous avons quittés la Thaïlande en finissant par Phuket et ses jolies plages, mais surtout son affluence de touristes ! Dans cette ville commençait la longue série de casses de rayons sur notre roue arrière, à raison de tous les 30 kms (véridique!). Du fait de notre poids et d’une mauvaise tension des rayons, nous devons une nouvelle fois changer le moyeu Rohloff qui nous permet de passer les vitesses. Notre correspondant Vincent chez la marque Rohloff, au top de l’efficacité et du service après vente, nous enverrait donc quelques jours plus tard, la nouvelle pièce dans un magasin spécialisé à Kuala Lumpur ! Encore faut-il arriver là bas sans rouler sur le porte bagage arrière !^^

Heureusement, c’était sans compter sur les idées farfelues mais efficaces de Vincent qui, trouvant uniquement des rayons trop grands, inventait une technique révolutionnaire pour espérer nous faire continuer la route jusqu’en Malaisie. (Macgyver n’a qu’à bien se tenir !).

Depuis la péninsule de Phuket, nous avons d’abord testé notre pied marin et surtout celui du vélo en commençant notre séjour Malais à Langkawi, charmante petite île où les plages nous ont fait réver ! Trouver une place pour le vélo sur un espèce de « speed boat » minuscule, puis rechanger de bateau pour encore plus petit, n’a pas été chose facile et nous nous imaginions déjà comment serait la suite de l’aventure si tout passait par-dessus bord. Mais dans ces pays asiatiques, il n’y a jamais de problèmes, moyennant des petits billets en plus, il y a toujours des façons de s’arranger bien sûr et d’embarquer tout ça!

 

Nous avons ensuite commencé notre descente vers la capitale, en découvrant une Malaisie à trois cultures qui se côtoient et se mêlent en harmonie: indiens, chinois et malais. Une jolie diversité d’une telle évidence que nous nous sommes pris à rêver de cette même tolérance qui manquent parfois dans certains coins de France. ( !)

Malheureusement, continuant de casser des rayons en route, le moyeu finit par rendre l’âme et nous ne voulons pas faire plus de dégâts sur le roue. A plus de 300kms de Kuala Lumpur, devant l’échec de l’autostop dans une station service au bord de l’autoroute, nous n’avons pas eu le choix de monter dans un bus (devinez quoi ? il n’y avait pas vraiment de place non plus pour le vélo étant donné le manque de réelles soutes, mais ils ont trouvés !).

 

Pour finir, nous avons fait un saut inoubliable dans Kuala Lumpur : après 6 heures de bus, bien tranquillement assis à moitiés endormis, attendant le terminus, le chauffeur nous crie qu’il faut descendre là, sur un trottoir en plein milieu de la ville ! Euuuuh, bon, ok ! On saute du bus, on met deux minutes à sortir le vélo et notre barda, pensons avoir oublié la moitié des choses sur nos sièges et nous voilà, de nuit, sur un bout de trottoir d’une capitale de 6 millions d’habitants, à remonter le vélo et bien sûr, avec la pluie qui se met à tomber alors que nous n’en n’avons pas eu depuis des mois ! Et bien, si ce n’est pas une belle entrée en matière dans la capitale ça ! Nous n’avons plus qu’à visiter tranquillement cette énorme ville en attendant que notre vélo soit réparé et que l’on puisse continuer la route pour Singapour.

 

Pour les curieux de la petite enfance, rendez vous en Thaïlande pour lire les anecdotes que Fanny vous a préparé.

CLIQUEZ ICI

 

 

Pour voir les photos de la Malaisie, c'est par ICI